Dans ce forum, je vous propose de découvrir, de vous renseigner ou encore d'améliorer votre savoir et votre pratique en matière de sciences occultes.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les sirènes

Aller en bas 
AuteurMessage
foloramina
Admin
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 21/01/2018
Age : 23

MessageSujet: Les sirènes   Lun 5 Fév - 12:35

Les Sirènes Antiques

Introduction

Les sirènes (en grec ancien σειρήν / seirến, en latin siren) sont des créatures fantastiques marines souvent dépeintes comme des hybrides mi-femmes mi-oiseaux, contrairement aux sirènes nordiques, dans la mythologie grecque.

Légendes

L’origine des sirènes n’est pas parfaitement établie.

Selon la mythologie grecque, elles étaient filles du fleuve Achéloos et de la muse Calliope (ou de Terpsichore, la Muse de la Danse).

Les Romains racontent que les sirènes étaient à l’origine des femmes mortelles tout à fait normales. Elles seraient devenues les compagnes de Coré, appelée par la suite « Proserpine » ou « Perséphone », qui fut enlevée par Hadès, le Dieu des Enfers. Sa mère, Cérès, rendue folle de colère par la perte de son enfant, blâma les sirènes pour ne pas avoir l'avoir défendu et les punit en leur donnant cette forme hybride.

Mais certains mythes affirment que les sirènes proviennent de la première Lamia qui fut l’amante de Zeus et reçut la malédiction d'Héra qui lui donna un corps de serpent pour avoir partagé la couche de son mari.

Une autre explication de leur métamorphose aurait pour origine la colère de la Déesse Aphrodite. La déesse de l’Amour les affubla de pattes et de plumes tout en conservant leur visage de jeunes filles car elles auraient refusé de donner leur virginité à un dieu ou à un mortel.

Ces filles, devenues des divinités d’origine fluviale, étaient très fières de leurs voix et défièrent les Muses, les neuf filles de Zeus et de Mnémosyne. Les Muses remportèrent le défi et exigèrent une couronne faite des plumes des sirènes, ce qui les priva du don de voler.

Description anatomique

Les sirènes sont représentées, contrairement à leurs homonymes nordiques, affublées d'ailes, de plumes recouvrant leur poitrine et dotées de serres aiguisées ainsi qu’un visage humain surmontant leur corps. Cette nature hybride de la sirène, mi-femme mi-oiseau, est expliquée par la mythologie comme une punition qui les relie donc au monde infernal.

Durant  l’Antiquité, elles acquièrent des bras et/ou une poitrine humaine, sûrement pour une question esthétique mais qui accentue tout de même leur charme. Elles deviennent donc un symbole  de l’érotisme et de la beauté, même si leur forme primaire est toujours présente dans les esprits des gens. Elles furent aussi représentées, au fil du temps, en train de jouer de la flûte ou de la cithare. Ainsi, le mythe évolua, les sirènes se sont humanisées jusqu'à prendre la forme d'une femme ailée dotée d’une beauté hypnotique et d'une voix enchanteresse poussant tout homme qui les écoute à perdre la raison et à vouloir les rejoindre par tous les moyens.

Capacités occultes

Les sirènes chantaient l’histoire des morts au Royaume des Enfers et elles prophétisaient le futur des héros. Leur principal atout occulte étant ainsi leur voix, symbole de Divination mais également de la Féminité. Euripide évoque également l'aspect funéraire de la sirène, expliquant ainsi leur représentation sur certaines stèles funéraires. Il est possible que certaines de ces gravures soient le rappelle des causes de la mort du défunt.

Mode de vie

Selon la tradition homérique, les sirènes sont des divinités de la mer qui séjournent à l’entrée du détroit de Messine en Sicile. Musiciennes dotées d’un talent exceptionnel, elles séduisaient les navigateurs qui, attirés par les accents magiques de leur chant, de leurs lyres et flûtes perdaient le sens de l’orientation, fracassant leurs bateaux sur les récifs et devenaient alors le repas de ces chanteuses funestes.

Rituels associés

la pratique actuelle de l'hypnose porte un regard très important sur le rôle de la voix et particulièrement sur les sons qu'elle produit plus que sur la subtilité du langage utilisé. Le pouvoir hypnotique des sirènes, ou du moins une capacité semblable, peut donc être acquise par le biais de l'hypnose et de la suggestion inconsciente (dans la même idée que les informations subliminales).


Dernière édition par foloramina le Lun 5 Fév - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
foloramina
Admin
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 21/01/2018
Age : 23

MessageSujet: Re: Les sirènes   Lun 5 Fév - 12:38

Les Sirènes Nordiques

Introduction

Une sirène (en grec ancien σειρήν / seirến, en latin siren) est une créature légendaire mi-femme mi-poisson, issue du folklore médiéval et scandinave. Très différente de ses cousines grecques, qui elles sont des créatures mi-femme mi-oiseaux.

Il se peut que l’origine des sirènes se trouve dans les récits des navigateurs, qui les confondaient avec des animaux rares, comme les lamantins ou les dugongs. Dans une certaine logique, la longue queue des lamantins, leurs mamelles, qui évoquent des seins, ainsi que leurs cris plaintifs sont rapprochés de l’apparence physique et des chants que la tradition prête aux sirènes.

Légendes et Histoire

Pour les Scandinaves, la sirène est un monstre redoutable appelé Margygr (la « géante de mer »). L’œuvre norvégienne le Konungs skuggsjá (Miroir royal en vieux norrois) la décrit comme une avenante créature ressemblant à « une femme en haut de la ceinture, car ce monstre avait de gros mamelons sur la poitrine, comme une femme, de longs bras et une longue chevelure, et son cou et sa tête étaient en tout formés comme un être humain ». Ce monstre paraissait grand, avec un visage terrible, un front pointu, des yeux larges, une grande bouche et des joues ridées.

Au VIIIe siècle, le moine anglais Aldhelm de Sherborne les décrit comme des vierges à queue de poisson couverte d’écailles. Les deux représentations, aviaire (volatile) et pisciforme (marine), vont cohabiter jusqu’au XVe siècle où les sirènes volantes laissent définitivement la place à une jolie femme aux longs cheveux et à queue de poisson.

En 1403, près d’Edam en Hollande, un spécimen a été capturé par deux jeunes filles. Il s’agissait d’une femme, trouvée nue dans l’eau et ne parlant aucune langue connue, qui fut surnommée la « sirène d'Edam ».

Ces créatures océaniques sont généralement représentées s'observant longuement dans un miroir, symbolisant la planète Vénus dans la tradition astronomique. Aphrodite, la déesse de l’Amour née de l’écume marine, est souvent représentée avec un miroir d’or. Même si elle n’a pas de queue de poisson, elle serait « l’ancêtre des sirènes et la protectrice des marins »

Alors que durant le Moyen-Age elles étaient de terribles tentatrices dont l'image est utilisée par l'Eglise comme représentation du péché de luxure et de la tentation, elles regagnent un certain titre de noblesse durant la Renaissance en Angleterre où elles sont les seules figures féminines autorisées sur les bateaux et où les gravures à leur effigie parsèment les ports encore à ce jour.

Description anatomique

D’illustres navigateurs racontent avoir rencontré des sirènes :

Christophe Colomb, en 1493, en aurait vu trois près des côtes de Saint-Domingue, « mais elles n’étaient pas aussi belles qu’on les décrit… »

Un avis qui n’est pas partagé par les marins d’un navire américain qui ont observés, vers 1850, près des îles Sandwich (Hawaï), une sirène « d’une grande beauté qui ne cédait en rien aux plus belles femmes ».

Ainsi les avis divergent sur ces étranges êtres marins dont certaines représentations placent un autre animal, comme le singe, à la place de la partie humaine. De nombreux cas de sirènes ne sont sûrement que la rencontre, parfois enjolivée et/ou incomprise, avec certaines créatures marines encore inconnues.

Capacités occultes

Contrairement aux idées reçues, les sirènes n’ont généralement aucune capacité magique, elles se contentent de vivre avec les éléments qui les entourent. Les seules aptitudes surnaturelles qui leur sont habituellement accordées sont leur longévité de plusieurs siècle selon certains et leur voix enchanteresse capable d'envoûter marins et hommes imprudents qui l'écouteraient. De ce fait, elles gardent une certaine proximité avec leurs homonymes grecs.

Mode de vie

Aujourd’hui encore, il existe toujours des sirènes antiques (Grecques) et des sirènes scandinaves même si la plupart d'entre elles vivent là où aucun humain ne peut les déranger. Elles vivent dans les eaux peu profondes des archipels, des lagunes et estuaires et autres rivières. En raison de leur chant envoûtant et de leur penchant à noyer leurs invités, par insouciance ou par cruauté, aucun humain n'a pu revenir et décrire les caractéristiques sociales de ce peuple.

Aspect social

Il n’est pas inhabituel de les voir cohabiter avec des espèces animales mais elles peuvent aussi coexister avec d’autres espèces surnaturelles marines comme les Banshees ou les Ondines. Les sirènes étant extrêmement territoriales, à l'instar de toutes les créatures marines et terrestres, toute cohabitation avec d'autres espèces doit engendrer un territoire assez conséquent ce qui crée des régions de possession très étendues et cause de nombreux conflits entre ces peuples marins; bien sûr tout cela à l'abri des regards indiscrets.

Rituels associés

La pratique actuelle de l'hypnose porte un regard très important sur le rôle de la voix et particulièrement sur les sons qu'elle produit plus que sur la subtilité de langage utilisé. Le pouvoir hypnotique des sirènes, ou du moins une capacité semblable, peut donc être acquise par le biais de l'hypnose et de la suggestion inconsciente (dans la même idée que les images subliminales).

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sirènes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sciences Occultes :: Ce qui nous entoure :: Les créatures surnaturelles-
Sauter vers: